• À la découverte des lieux [Privé]


    Samedi 23 Décembre 2017 à 22:45
    Upside

    Callixte:

    Elle venait d'arriver sur les lieux et avait été invitée à entrer. Elle n'était pas là pour n'importe quoi, mais pour se présenter à son nouveau travail. Après bête de foire, escroqueuse de vieux hommes, la voilà assistante styliste dans un Manoir bien lugubre. Le mystère des lieux l'avait poussée à consulter les offres d'emploi et son amour pour les jolis vêtements l'avait fait craquer sur le rôle d' "assistante styliste". Même si elle ne serait qu'assistance, elle espérait pouvoir ajouter son grain de sel à la tâche de "styliste".

    Mais avant, elle devait d'abord rencontré sa supérieure hiérarchique, récupérer des clés et autres choses diverses. On était resté très vague à ce sujet, en lui en parlant. Callixte était donc dans l'attente la plus complète. Elle tapotait le sol de ses petits chaussures noires à talons, faisant résonner un claquement régulier dans la longueur des couleurs tout en réfléchissant au fait que sa robe n'était peut être pas assez courte, 15 cm au dessus des genoux était peut être encore un peu trop long. Un bruit attira son attention, était-ce enfin cette personne qu'on l'avait envoyée rencontrée? Il se pourrait bien! Elle se redressa d'un coup, bien prête à laisser une certaine impression.

    Lundi 25 Décembre 2017 à 16:24
    AUREUM.UMBRA

    Archibald:

    On entendit la clef claquer dans le serrure. Appuyant son dos nonchalamment contre la porte, Archibald l'entre ouvrit lentement avant de débouler dans le couloir, une main lacement enfouie au fond de sa poche et l'autre s'amusant frénétiquement avec se qu'il s'emblait être la dame d'un jeu d'échec. Il faisait danser le pion entre ses doigts, l'entremêlant, le lançant en l'air pour mieux le rattraper habillement sans jamais le laissé lui échapper. Le jeune homme à la chevelure ivoire dont certaines mèches rebelles ondulaient et rebiquaient sur le sommet de son crâne poussa un long soupir d'ennuie lorsque son regard se posa sur la petite demoiselle qui lui faisait maintenant face dans le couloir.

    Il écarquilla les yeux et la toisa de haut en bas, surprit de voir quelqu'un d'autre que des académiciens à la tête bourrée de logique, des domestiques trop serviles ou des aristocrates serrés dans leurs habits étriqués errer dans le dédale doré du Manoir.

    Un large sourire fendit son visage. Amusé de sa rencontre des plus inhabituelle, il fut curieux de trouver si promptement une occupation.

    Mimant une petite révérence intentionnellement appuyée, Archibald questionna du regard la nouvelle venue et resta muet en attendant qu'elle lui expose la raison de sa présence en ces lieux.

    Samedi 20 Janvier 2018 à 13:07
    Upside

    Callixte:

    Le bruit qu'elle avait entendu venait d'un jeune homme aux cheveux blancs, le rendait sûrement plus pâle qu'il ne l'était déjà. Il ne devait pas être ce supérieur qu'elle attendait mais plutôt un habitant du manoir. Il s'était avancé vers elle tandis qu'elle, elle était restée droite et sûre. Il lui dit une petite révérence, Callixte ne cacha pas un sourire, elle aimait les bonnes manières, surtout les hommes qui en avaient. Ca lui rappelait un peu les vieillards riches qu'elle avait achevé dans des nuits sombres et agitées, à la différence que lui avait l'apparence d'un jeune homme. Elle saisit les deux pans de sa courte robe et ses releva un peu pour lui adresser poliment une révérence elle-aussi. Comme on lui avait appris.

    Son regard sembla lui demander ce qu'elle faisait là. Elle plaça une mèche de cheveux derrière une de ses oreilles et planta son regard dans celui de son interlocuteur.

    - Je viens pour mon nouvel emploi, assistance styliste. On m'a dit de venir et d'attendre ici que ma supérieure hiérarchique m'apporte ce dont j'aurais besoin et m'explique en quoi consisterait mon travail ici.

    Elle avait déjà vu passer quelques aristocrates et autres personnes et se réjouissait d'aider bientôt au stylisme et autres domaines de l'habillement ici car tous ces costumes serrés réussissaient à faire Callixte se sentir étouffée.

    Jeudi 2 Août 2018 à 10:45
    AUREUM.UMBRA

    Archibald:

    Intéressant, alors elle était une petite nouvelle au manoir? Cela expliquerait qu'il ne l'ai jamais vu avant par ici. Archibald leva les yeux au plafond en espérant qu'elle serait un peu plus divertissante que toutes les autres femmes qu'il avait connu. Lorsque son regard revint sur la jeune femme, son sourire narquois n'avait en rien disparu et parut même, s'étendre un peu plus aux extrémités.

    - Est ce que cette demoiselle aurait un nom?

    En entendant sa réponse, il relança sa dame pour  la rattraper de plus belle tout en détournant les talons avec une fluidité déroutante.

    - Suivez-moi lady Faure, je vais vous amener à cette "supérieure hiérarchique", dit il en gloussant.

    Il entendait les pas de Callixte dans son dos et reprit naturellement la parole.

    - Il est rare de croiser quelqu'un habiller de la sorte dans nos couloirs.

    Sa voix résonnait dans tout le lieu tendit qu'il bifurquait dans un nouveau couloir, aussi long et richement orner que le premier. Le jeune homme faisait une allusion franche et pas tellement courtoise à la longueur de sa robe. Il était connu pour sa franchise, pour ses étranges tournures de phrases malgré son savoir-vivre à toute épreuve. Il jeta un coup d'œil par dessus son épaule, son sourire toujours figé afin de getter la réaction de la petite aux cheveux blancs qui le suivait.

    Mercredi 15 Août 2018 à 22:12
    Upside

    Callixte:

    Elle s'apprêtait à lui répondre, mais ce dernier semblait déjà avoir la réponse. Quel genre de jeu jouait-il? Callixte n'allait pas se donner la peine de lui offrir des informations qu'il possédait déjà.

    - Je vous suis, dit-elle calmement.

    Elle n'allait pas se laisser décontenancée par un jeune homme. Callixte avait connu des hommes difficiles, mais si cette fois, certains le sont trop, elle devrait résister à l'envie de les empoisonner. 

    Il fit une remarque sur sa tenue et son visage se fendit en un sourire fier. Sa tenue particulière? C'était pour ça qu'elle était là! Fini ces tenues prudes et inutiles, place au beau et à l'utile.

    - Cela dérange?

    Si c'était le cas, elle ne changerait rien. Elle aimait son style, elle s'habillait pour elle et non pour les autres.




    Vous devez être membre pour poster un message.