• (ouvert) L'église silencieuse


    Vendredi 14 Décembre 2018 à 18:19
    Jukaïly

    Azur :

    Assis sur un vieux banc de l'église, seul, l'adolescent regardait le vide. Il remettait ses pensées en place. Pourquoi? Pourquoi pensait-il autant?

    Le souffle glacial du vent entrait dans le bâtiment, frigorifiant le jeune homme.

    Dimanche 6 Janvier à 16:33
    AUREUM.UMBRA

    …:

    La Nature avait repris ses droits et envahit l'édifice délabré. La végétation s'insinuant par chaque ouverture aussi étroite puisse t-elle être. Le temps semblait s'écouler avec une étouffante et pesante lenteur, dégoulinant sombrement sur tout se qui l'entourait. La jeune femme inerte comme un prolongement de l'ambiance décadente du lieu.

    Elle était là. Immobile et silencieuse, recroquevillée entre deux énormes racines sur le marbre fissuré. Les yeux clos, elle s'était assoupie depuis un moment maintenant et ne réagissait pas au froid qui venait se jouer d'elle, mordillant le bout de ses doigts fins et engourdissant ses membres.

    Profondément endormie, elle ne s'était nullement aperçue de la présence du jeune homme dans l'immensité du lieu. Ses longs cheveux étonnamment flamboyant ondulaient autour de son visage d'une pâleur hypnotisante.

    Jeudi 10 Janvier à 17:56
    Jukaïly

    Azur :

    Le froid le brulant, le jeune homme se leva et frappa le sol de ses pieds. Un écho sinistre se propagea dans la vieille bâtisse, faisant trembler vitres et clochettes.

    Craignant une force qui viendrait lui reprocher ce vacarme, Azur resta immobile quelques instants.

    "Idiot, les murs n'ont pas d'oreilles!" Se reprocha t-il, pas rassuré pour autant.

    Jeudi 10 Janvier à 19:30
    AUREUM.UMBRA

    …:

    Arrachée à ses rêves, un frisson lui parcouru l'échine. Qui l'avait donc réveillée? Personne ne se risquait à s'aventurer jusqu'ici habituellement. La nymphe se tira lacement de son sommeil, se redressant avec lenteur pour s'étirer en baillant.

    Une fois debout, la jeune femme entreprit de se diriger vers l'origine de ce funeste bruit. Frôlant le sol gelé de ses pieds nus, elle se demandait si il ne s'agissait pas simplement d'un macchabé altéré.

    Elle déambula sous les arches abimées avant de déboucher en haut du grand escalier, cherchant du regard le perturbateur.

    Samedi 19 Janvier à 13:30
    Jukaïly

    Azur :

    Il entendit le faible frottement de la peau sue sur la pierre. Un frisson parcourut son échine et il se plaqua contre un mur. La peur le saisit et les larmes lui montèrent aux yeux. Azur se mordit violemment la langue pour retenir un sanglot.

    Il ne voulait voir personne, il ne voulait pas que l'on s'approche de lui...




    Vous devez être membre pour poster un message.